Historique

1987

Sur proposition de M. François Pillet, une équipe de jeunes décide de faire, pour le carnaval de Bulle (canton de Fribourg), la tournée des cafés en tapant sur des boîtes de conserve et autres couvercles, le tout accompagné de quelques musiciens plus chevronnés.

1988 (les arbres)

historique1Vivement sollicité par le carnaval de Bulle, le groupe accepte de participer au cortège du samedi et, sous le nom de « Au Pas de la Boille », il s'organise de manière plus sérieuse pour éviter le ridicule.

1989 (jaunes et formes)

historique2Premier carnaval à l'extérieur : Ste-Croix, dans le canton de Vaud... après 3 jours fous, les membres de la guggenmusik se rendent clairement compte que, s'ils veulent participer à nouveau à des manifestations extérieures, il faut qu'ils se préparent beaucoup plus sérieusement, qu'ils soignent les costumes et les morceaux et qu'ils trouvent des moyens financiers.

 

1990-91 (les bonbons)

historique3La société ne cesse de s'organiser. Une commission costume est mise sur pied, les morceaux sont plus travaillés. La guggenmusik évolue et le public semble réellement apprécier cette évolution.

1992-93 (les vénitiens)

historique5« Au pas de la Boille » connaît une métamorphose des plus spectaculaire. Avec l'arrivée des nouveaux costumes, un grand pas en avant s'est produit, au niveau musical aussi. L'effectif est en constante augmentation et les musiciens démontrent une motivation des plus prometteuses. De plus, les carnavals extérieurs se multiplient, signe indiscutable de son intégration au monde carnavalesque.

 

1994-95 (les dragons)

historique4Après la présentation des nouveaux costumes, très appréciés selon la rumeur, le répertoire sans cesse renouvelé a lui aussi récolté de bonnes critiques. Les prestations deviennent de plus en plus fréquentes et des invitations à diverses manifestations assaillent la boîte aux lettres. C'est avec l'esprit plein de projets que la saison 1994-1995 est entamée.

En 1994, lors du carnaval de Fribourg, « Au Pas de la Boille » est choisie par l'acteur Gérard Klein pour apparaître dans l'épisode de l'Instit, tourné pendant et sur le thème du carnaval des Bolzes. L'épisode s'intitulait « Samson l'innocent »; un grand moment pour nous et de sacrés souvenirs parmi les acteurs et les caméras.

1996-97 (les soleils)

historique6Premier carnaval de l'autre côté de la Sarine, en suisse allemande, région de prédilection où les membres de la guggenmusik connaissent un vif succès. La saison 1997 se termine très bien. 4ème place aux concours des brandons de Payerne et le prix « coup de cœur » du carnaval de Ste-Croix.

 

Autre particularité de cette période : le début de nos grimages à l'aérographe. Cette technique révolutionnaire permet de créer de superbes grimages avec plus de finesse, de précision et de rapidité.

 

1998-99 (les cartes)

 historique7Cette saison est marquée par le 10ème anniversaire de la société. Le thème des costumes est celui des jeux de cartes. Pour l'occasion, notre guggenmusik s'associe à un groupe de danseuses et crée un énorme char, représentant un taureau jouant aux cartes.

Le moment le plus marquant et inoubliable de ce jubilaire est certainement la sortie à Paris, où « Au Pas de la Boille » a ouvert la "parade de Mickey" devant 50'000 spectateurs. Autre moment fort, le concert improvisé, face à la Tour Eiffel, sur la célèbre « Place du Trocadéro ».

2000-2001 (la mort)

historique8

Cette année, la guggenmusik a décidé de faire parler d'elle. Le thème des costumes était "La mort". Mais malgré l'aspect ténébreux des costumes, la société remporta plusieurs prix pour les défilés en cortège et pour la qualité des déguisements. Un petit char accompagne la société dans toutes ses sorties, sous forme d'un corbillard plus vrai que nature. Dorénavant, chaque costume aura donc son char.

 

2002-2003 (les maharajas)

 

Après le costume sombre et inquiétant des deux dernières saisons, la guggenmusik apparaît dans un costume clair et orangé. Dès cette année, les enfants des membres rejoignent « Au Pas de la Boille » pour les cortèges et des costumes, ressemblant à ceux des adultes, leur sont officiellement confectionnés. La société se rend pour la première fois au carnaval de Châtel-St-Denis.

 

CARNAVAL 009 
Point culminant de ces deux saisons, le voyage du 15ème anniversaire à Barcelone. La guggenmusik y a donné de magnifiques concerts sur la Rambla, le 21 juin 2003, jour de la fête de la musique, par une température frisant les 40°. Eh oui, la canicule s'était déjà installée et pour l'occasion les costumes se sont un peu allégés.

 

2004-2005 (les Louis)

costumelouisxv Inspirés par le roi Louis XV, les costumes sont accompagnés d’un coffre-fort géant renfermant des trésors. Pour la première fois de son existence, la guggenmusik jouera au carnaval d’Avenches, principalement dans ses mythiques arènes. D’autres carnaval tels que Monthey, Payerne, Aoste sont également au programme.

 

2006-2007 (les épouvantails)

Ce costume devait, à l'origine, inspirer un peu de peur, mais nos épouvantails se sont finalement avérés plutôt sympathiques, malgré un grimage quelque peu psychédélique. C'est ainsi que la société a animé des carnavals tels que Monthey, Grandson, Lausanne, Orbe, etc....

La grosse tête « Aldi », corbeau géant aux ailes animées, a sans doute rappelé le film « les oiseaux ». Le char, représentant une petite cabane à oiseaux, nous suit également partout.

costumeepouvantails

2008-2009-2010 (les esquimaux)

costumegrandnord   Pour ce nouveau costume, la société s'inspire des peuples du Grand Nord. Le souci du détail est encore plus grand que d'habitude, et c'est ainsi que les masques utilisés pour les cortèges sont agrémentés de vraies cornes de rennes venues tout droit de Laponie!

La nouvelle grosse tête « Momo », prend des airs de géant. En effet, le tambour-major, rentre carrément dans le masque et le pousse depuis l'intérieur : effet garanti.

Le char représentant une cabane de trappeur s'est également considérablement métamorphosé. Il est désormais équipé d'une machine à café, d'une tireuse à bière pression, d'une machine à pop-corn et d'un système de grill. Ce dernier permet à la guggenmusik d'organiser des « after » « saucisse-röstis » durant les longues nuits carnavalesques.

En 2008, le voyage du 20ème anniversaire se déroula dans le Tyrol. La société donna quelques concerts devant le célèbre « petit toit d'or » d'Innsbruck, devant un public enchanté. Visites diverses et soirée folklorique sont de la partie pour ce séjour mémorable.

 

2011-2012 (les incas)

 

Nous voilà tournés vers le continent sud-américain en enfilant nos costumes des Incas. Quelle fierté de pouvoir défiler avec de véritables lamas…! Nos plumes en sont encore toutes ébouriffées. Cette fois, la grosse tête n'en n'est plus une, le tambour major ne pourrait plus la porter sur lui… C'est notre chère "Passa" le condor sur roulettes qui est construit tout en tôles… et bien évidemment façonné, entre autres guggeneux, par notre cher "Tape-Tôle". Nous avons eu la chance de pouvoir jouer dans de nombreux carnavals comme les Brandons de Moudon et surtout, avec un petit pincement au cœur, sur la Place fédérale de notre chère capitale à Berne.

 

au pas de la boille  bullejpg 18